Tourisme accessible dans le Périgord

3-minibus

Par Jean Claude Denogens

« Le Périgord…, un paradis tentateur où la gourmandise n’est jamais punie ni déçue. »
– La Mazille

« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon, nous allons mourir ensemble comme des idiots. »
– 
Martin Luther King

À Montréal, on nous avait prévenus. Attention au proverbe français : « En France, c’est avec ses dents qu’on creuse sa tombe »! Oui, personnellement, je le savais. Il est vrai que notre mode de vie au Québec est plus sage, même en évitant la « malbouffe ». Informé de l’existence du jumelage Repentigny-Bergerac et encouragé par des magazines de « Kéroul » tels que « Le baladeur » et par Isabelle Ducharme, nous avons osé préparer un voyage au pays de mes origines, le Périgord.

Au départ, le projet s’est développé avec « Atout France, opérateur unique de l’État en matière de tourisme, chargé d’assurer le développement de l’industrie touristique, premier secteur économique français.» melanie.paul-hus@franceguide.com.

Voici un rapide topo sur la maladie génétique neurologique de mon épouse Claire Théberge, membre de cette organisation phare qu’est devenu « KÉROUL ». La veille de son 65e anniversaire, Claire apprend le résultat du terrible test de diagnostic du handicap de la sclérose en plaques. C’est un véritable choc dans le couple. Je me souviens, nous nous sommes longuement regardés les larmes aux yeux, puis nous nous sommes pris dans les bras l’un de l’autre, nous serrant très fort. Mais l’amour avait fait les premiers pas! Claire, plus que jamais est et restera ma femme chérie, encore plus près de moi et de mon cœur. Selon les paroles sages de ma regrettée mère : « Dans un ménage, quand il y a une personne handicapée, il ne faut pas voir le diable, mais bien les anges. » Il faut réapprendre à « laisser le temps au temps ». Dans la maison, Claire est assez autonome; elle se déplace en marchette ou en déambulateur et quelquefois en fauteuil roulant avec un accompagnateur. Elle ne peut se déplacer seule. Je suis son mari et aussi son proche-aidant. À l’extérieur, pour effectuer de longues distances en fauteuil roulant, j’assiste mon épouse.

1-le-perigord

Le département de la Dordogne est situé dans la région de l’Aquitaine

Nous avons décidé de préparer ce voyage au service du tourisme et de la culture pour personnes à capacité physique restreinte, destination le Périgord. Coïncidence, un heureux évènement m’y appelait, celui d’être élu membre correspondant au sein de la prestigieuse « Académie des lettres et des Arts du Périgord ». Oui, dans notre histoire d’amour et de couple, il y a eu trois voyages en France en passant par ce Sud-Ouest et bien entendu à Bergerac. Celui-ci, notre quatrième, s’est effectué avec l’héritage de la mobilité réduite de mon épouse, pour le meilleur et non le pire.

Les voyages forment la jeunesse, et au pays de Cyrano, c’est bon pour le moral.

C’est génial que le handicap de Claire Théberge ne soit pas un frein à la réalisation de notre rêve. C’est une première avec cette maladie qui diffère beaucoup d’une personne à l’autre. Mais c’est notre première expérience avec un handicap. Notre mission au sein de ce séjour culturel et vini-gastronomique était de vérifier et de découvrir une ville avec ses difficultés et notre type de mobilité réduite, soit à l’aide d’une marchette pour l’équilibre de mon épouse Claire. De Montréal, nous avons pris le vol Air-Transat jusqu’à Bordeaux, puis de Bordeaux, le train vers Bergerac, le tout sans problème. Pour l’ensemble du voyage aérien, mon épouse a bénéficié de l’aimable assistance d’une hôtesse d’Air-Transat, puis à Bordeaux, nous avons obtenu les services d’accompagnement de 2 agents de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) afin d‘aider mon épouse à son embarquement à bord du train.

2-embarquement

Accompagnement de Claire Théberge en Gare de Bordeaux, en direction de Bergerac

Il en fut de même pour le retour. À notre arrivée à la Gare de Bergerac, un taxi nous attendait pour nous déposer à l’hôtel qui nous avez été suggéré au centre de la ville par le Comité Départemental du tourisme de la Dordogne à Périgueux. www.dordogne-perigord-tourisme.fr À notre Hôtel Spa du Commerce trois *** étoiles situé au 36 Place Gambetta à Bergerac, que je recommande sans hésiter même s’il n’était pas tout à fait adapté, la direction nous a offert de bons accommodements raisonnables. Je salue au passage le propriétaire Serge Mantion. Mon épouse, assez solide sur ses deux pieds, malgré sa jambe gauche faible, à force de déambuler avec sa marchette dans les rues et ruelles pittoresques, a tout de même usé en trois semaines, une paire de patins. J’avais pris soin depuis Montréal d’avertir la Ville de Bergerac, et de prendre contact avec le transport adapté destiné aux personnes handicapées. A la Mairie de Bergerac, j’ai eu le plaisir d’être mis en relation avec le sympathique fonctionnaire M. Gilbert Blanc, conseiller municipal délégué aux affaires sociales. Ce dernier alerta son collège M. Simionati, des Transports Urbains Bergeracois. Avec mon épouse Claire, nous avons eu l’invitation de parcourir la magnifique et paisible rive de la Dordogne, histoire de faire connaissance avec les élégants et confortables minibus adaptés pour 15 places.

Bien sûr, sur le plan de la cuisine, le Périgord ne donne pas sa place. Il y a les incontournables truffes, cèpes, foie gras, canard, grattons, noix, dont nous avons un peu abusé après avoir fait les routes gourmandes : la route des vins de Bergerac, la route du foie gras et la route de la noix du Périgord. Résultat : Claire et moi-même avons pris chacun 3 kilos en trois semaines. Mais il faisait beau et le ciel était bleu.

4-amis

Claire Théberge, son mari Jean Claude Denogens et des amis bergeracois

Nous avons beaucoup aimé parcourir Bergerac, la deuxième capitale du Périgord. C’est une ville séduisante au rythme calme, très provincial. Ce n’était pas toujours évident, en visitant la vieille ville, de faire glisser la marchette sur les pavés pour y découvrir ses plus belles demeures à colombages. Mais à cœur vaillant rien d’impossible. Nous recommandons à toute cette solide chaine de fraternité autour de Kéroul et aux personnes en situation de handicap d’oser changer le mal de place en allant découvrir de nouveaux horizons.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s