San Francisco, une ville incontournable de la Californie

alcatraz

Par Isabelle Ducharme

img_5146Cet automne, je suis retournée en Californie après 30 ans. Je ne peux pas vous dire ce qui a changé, puisque je n’ai pas visité les mêmes endroits. À l’époque, j’avais atterri à Los Angeles pour me diriger vers Vista, petite ville où habitait Louise, une amie de ma mère qui, à mon grand désarroi, n’a pas réussi à la convaincre de la suivre dans ce magnifique état américain alors que j’étais bébé. Voilà ce que j’ai vu de Los Angeles : les rues que j’ai sillonnées pour prendre mes vols d’arrivée et de départ en Californie. Je me suis bien amusée avec Nadine, la fille de Louise, pendant mon séjour, et j’ai particulièrement apprécié mes escapades à San Diego. Peu de gens le savent, mais j’avais même été acceptée au Collège. Malheureusement, je n’ai pas pu concrétiser mon rêve par manque d’argent. À l’époque, je vous aurais dit qu’entre ces deux villes du centre et du sud de la Californie, j’aurais choisi San Diego pour sa beauté et son calme en comparaison aux gratte-ciels et contrastes de luxe et de pauvreté de Los Angeles!

San Francisco apporte une autre couleur à mon analyse. Il s’agit d’une ville connue internationalement pour différentes raisons. Plusieurs films montrent ses rues pentues et son architecture, plusieurs chansons la mentionnent et nombreuses sont les personnes qui rêvent de la visiter, voire d’y vivre! La ville se situe environ à 650 km au nord de Los Angeles. Elle est installée entre l’océan et la baie sur laquelle veille l’emblématique Golden Gate bridge. Selon le guide Le Routard, les Américains auraient donné deux surnoms à San Francisco : everybody’s favorite city et Fog city.

img_4806

Pourquoi retourner en Californie et visiter San Francisco? Parfois, la vie fait bien les choses. J’ai été invitée à m’y rendre pour un engagement professionnel. Pour ajouter du bonheur à l’honneur, il y a longtemps que San Francisco fait partie de mon « bucket list ». J’ai donc allongé mon séjour pour en profiter un peu et me transformer en touriste. En plus, mon cousin habite cette grande région depuis quelques années avec sa famille! Nous avons vécu une belle petite journée de réunion familiale.

Afin de m’aider dans ma planification, j’ai utilisé un document trouvé sur le Web. Je vous donne le lien, mais n’oubliez pas de valider l’information puisqu’il s’agit d’un document qui n’est pas daté.

http://www.sftravel.com/sites/sftraveldev.prod.acquia-sites.com/files/70_AccessGuideSF_0507_lz_v6.pdf

S’y rendre

Il n’y a pas de doute, l’avion est la façon la plus efficace de se déplacer de Montréal à San Francisco. En ce moment, deux compagnies aériennes (Air Canada et United Airlines) offrent des vols directs de 6 h 31 minutes chacun. Vous avez plus de choix si vous choisissez un vol avec escale, mais faites attention si vous apportez un fauteuil roulant motorisé ou triporteur, puisque certains modèles d’aéronef peuvent avoir des soutes à bagages plus petites qui ne permettront pas l’entrée de votre aide à la mobilité.

S’y déplacer

Se balader dans les rues de San Francisco est une activité en soi. À part les secteurs avec les rues en pente, il est plutôt facile de se déplacer en ville. Les bateaux pavés sont bien faits et texturés pour les personnes avec une déficience visuelle.

Transport en commun

tramwayLe Muni est le système de transport en commun local. Il inclut autobus, tramway et métro. Le réseau dans son ensemble présente une bonne accessibilité. La majorité des stations de métro et des itinéraires d’autobus sont accessibles. L’information sur l’accessibilité est disponible de différentes façons, soit au téléphone, sur une application mobile ou un site Web : https://www.sfmta.com/getting-around/accessibility.

Vous avez également un bon système accessible de transport en commun qui vous permet de vous déplacer de l’aéroport à la ville et du centre-ville à l’extérieur : http://www.bart.gov/guide/accessibility.

 

Hop-on Hop-off

Les autobus touristiques Hop-on Hop-off sont présents dans les quartiers touristiques de la ville. On peut acheter une passe pour une à quatre journées et écouter une description des lieux en différentes langues avec des écouteurs. Il est possible de débarquer du bus chaque fois qu’un endroit nous intéresse, et de le reprendre plus tard au même endroit, ou au point où nous sommes rendus dans notre visite.

http://www.hop-on-hop-off-bus.com

Taxis: San Francisco a une compagnie de taxi qui possède une bonne flotte de taxis accessibles avec une rampe d’accès qui se déploie à l’arrière. J’ai obtenu un excellent service de leur part.

http://flywheeltaxi.com/about/

S’y loger

San Francisco étant une ville des États-Unis, les critères d’accessibilité de l’American with Disabilities Act (ADA) sont très bien respectés. Alors, si vous connaissez bien vos besoins en accessibilité et vos goûts en type d’hébergement, vous pourrez trouver quelque chose qui vous convient. Toutefois, puisque je suis allée dans une période où il y avait beaucoup de congrès dans la ville, les choix étaient plus restreints.

Mon hôtel choisi (San Francisco Marriott Fisherman’s Wharf) était situé au coeur du quartier touristique et au point de départ de multiples croisières. Par contre, la chambre était un peu à l’étroit, particulièrement au pied du lit où je passais à peine entre le bureau et les lits. En contrepartie, la salle de bain était très spacieuse et fonctionnelle avec une douche de plain-pied…

Les activités

Comme mentionné précédemment, se promener dans les rues de San Francisco est une activité passionnante en soi, sur plusieurs points. En parcourant les rues, vous sentirez dans certains quartiers cette ambiance du « flower power » et du « peace and love », mais surtout une ambiance de créativité et de convivialité. Il y a une fibre artistique omniprésente dans l’air. Il y a des quartiers plus touristiques, d’autres où bouillonnent les affaires, mais le plus agréable est la vue sur la mer ou la baie à chaque extrémité de rue.

La ville de San Francisco regorge d’activités à faire pour tous les goûts. Que vous préfériez les activités en plein air, culturelles, historiques ou autres, vous avez le choix! Étant situé directement sur la côte ouest de la Californie, vous avez même l’option de profiter de belles plages (avec possibilité de location de fauteuil roulant de plage) et de parcourir de magnifiques sentiers le long de l’océan. J’ai d’ailleurs pris d’inspirantes photos en me baladant le long du sentier au Lincoln Park, incluant quelques-unes du Golden Gate bridge. Le Golden Gate est un pont suspendu de Californie qui traverse le Golden Gate Detroit reliant la baie de San Francisco à l’océan Pacifique. Il a longtemps été classé comme le pont suspendu le plus long au monde et l’une des sept merveilles du monde. Sa structure et sa couleur orange en font encore un attrait touristique prisé et un emblème typique de San Francisco.

pont

J’ai faits quelques activités touristiques classiques, dont déambuler dans les rues pentues de la ville. J’ai fait des détours à quelques reprises pour trouver des endroits moins en pente pour redescendre…, je ne recommande pas cette activité aux personnes qui se déplacent en fauteuil roulant manuel. Vous devriez privilégier de le faire à bord d’un véhicule. Un taxi se fera un plaisir de vous conduire dans le tronçon de rue le plus visité de la ville : Lombard Street. Une rue en pente accentuée et en zigzag, bordée de plantes et fleurs.

alcatraz2

J’ai inévitablement passé sur le pont emblématique (que ma préposée a ensuite traversé à vélo, comme bon nombre de touristes curieux de vivre l’expérience pleinement!). J’ai pris le traversier pour me rendre à la prison sur l’île d’Alcatraz. Un lieu fascinant et un incontournable, si vous visitez la région. La visite effectuée avec un audio guide est marquante. Vous avez à l’occasion des ex-détenus ou employés de la prison qui font des tours guidés. Pour ma part, j’ai vécu la particularité d’acheter un livre écrit par un ancien prisonnier qui était présent pour me le dédicacer.

Je vous suggère fortement également de prendre l’apéro au 46e étage du Hilton San Francisco Union Square, pour y admirer la magnifique vue panoramique de 360° de la ville, surtout au coucher du soleil.

Il y a également beaucoup d’activités à faire autour de San Francisco, comme visiter des vignobles. Les vins californiens gagnent en popularité et en qualité depuis plusieurs années. La région de Napa Valley est celle qui est la plus connue et qui offre le plus de vignobles à visiter. Personnellement, question de ne pas trop s’éloigner de la ville, c’est plutôt dans la région de Sonoma que s’est arrêtée ma visite. Le Ram’s Gate est un petit vignoble charmant et accueillant. Ils y produisent des vins de différents cépages qui valent le détour. Vous pourrez les déguster bien installé près d’un feu de foyer, assis au bar ou sur la grande terrasse.

http://ramsgatewinery.com

La gastronomie : Dans la sphère gastronomique toujours présente dans mes voyages, j’ai encore une fois été bien servie. J’ai expérimenté plusieurs tables qui sont considérées comme des classiques de la ville, dont certaines ont pignon sur rue depuis près d’une centaine d’années : John’s Grill, Scoma’s, Eagle cafe, et plus. Bien que les restaurants visités variaient en style et menu, il y avait une constante : l’omniprésence des poissons et fruits de mer dans les plats suggérés. Pour moi qui adore le poisson et les fruits de mer, visiter une ville nichée au bord de l’eau est toujours un plaisir!

La grande région de San Francisco et ses vignobles avoisinants sont un bassin incroyable de grands chefs reconnus à l’international. À la suggestion de mon frère, mon choix de souper gastronomique s’est arrêté au Restaurant Gary Danko. Ce fut une expérience inoubliable! Je vous recommande fortement le repas cinq services au choix du chef qui vous offrira un crescendo de saveurs et de textures.

http://garydanko.com

Conseils :

  • Pour guider votre planification de voyage, procurez-vous le livre 300 raisons d’aimer San Francisco de Marie-Joëlle Parent aux Éditions de l’homme.
  • Pour vous assurer de bien profiter de votre séjour, il faut prévoir un budget de voyage en fonction d’un coût de la vie élevé.
  • Pour les personnes en situation de handicap :

Souvenez-vous qu’il n’y a pas que les rues en pente… Il y a aussi une belle inclusion et une bonne accessibilité générale, du transport aux attraits touristiques et dans tous les lieux publics.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s