Mon expérience en ski adapté !

Par Colette Jean

Tout d’abord, je tiens à préciser que faire du ski adapté exige assez d’aisance. Il y a plusieurs mouvements qu’il est important d’intégrer dans la pratique de ce sport. Cela dépend donc des personnalités et du « physique » de chacun. Il y a plusieurs équipements qui peuvent être utilisés. Personnellement, j’en ai essayé deux : le monoski et la luge. Et je les ai tous les deux aimés, ils procurent beaucoup de sensations.

En 2015, je me suis inscrite à Orford pour faire du ski avec un moniteur. Une amie à moi, France Sigouin (hélas décédée aujourd’hui) avait reçu en cadeau d’anniversaire une « expérience ski » de la part de sa sœur. C’était le printemps, et mon conjoint et moi étions allés à la montagne pour prendre un verre et observer les skieurs. Dans mon observation, j’ai aperçu France avec sa sœur et le moniteur. Tout était prêt pour la 1re montée. Sa sœur nous a demandé si on pouvait garder l’œil sur le fauteuil roulant pendant qu’elle allait prendre des photos. C’est à ce moment-là que je suis tombée en amour avec ce sport d’hiver. Pour vous donner le goût de tester, vous pouvez regarder cette petite vidéo : Ski adapté au Mont Orford, Québec, 2013 — YouTube.

La semaine suivante, j’ai pris mon rendez-vous pour la montagne Orford. La réservation est sur une base individuelle. L’équipement est fourni moyennant 57 $ pour deux heures avec le moniteur et il est possible de venir avec un ami pour faire du ski à trois. J’y suis allée trois fois avec mon conjoint et j’ai aussi initié une amie pour en faire avec moi. Les moniteurs sont expérimentés et sécuritaires et prennent en compte nos capacités. Personnellement, j’ai toujours voulu aller très vite et faire des jumps, mais certains préfèrent y aller plus doucement. La durée est de deux heures et nous avons eu le temps de faire 6 descentes. C’était très agréable.

Cet hiver, en février, j’ai essayé le monoski avec bâtons dirigeables. Cette technique est totalement différente. D’abord, je me suis inscrite à la Fondation des sports adaptés de Bromont. J’ai rempli la fiche en ligne et ensuite l’équipe est revenue vers moi avec une plage horaire pour pratiquer le ski. Le coût est de 60 $/personne pour chaque jour. Il existe deux programmes ; on peut s’inscrire pour des cours sur une base régulière, ou on peut tester ce sport et voir si on veut aller plus loin dans son apprentissage. L’équipement est fourni et au minimum trois personnes accompagnent chaque « élève ». Ils sont ainsi présents pour aider dans les transferts et enseigner le ski en petit groupe. On devient alors « élève » en mode apprentissage et on effectue environ 4 descentes avec un responsable et deux bénévoles. Les plus « avancés » peuvent descendre seuls et être plus indépendants.

J’ai ainsi eu l’opportunité de faire deux fois du monoski avec la Fondation des sports adaptés et je suis très reconnaissante pour tous ces bénévoles qui effectuent ce travail gracieusement. C’est beau de nous voir avec le sourire et partager notre bonne humeur. L’hiver est joyeux, le bonheur est palpable et l’amitié est présente tout le temps. La demande étant forte, il faut être patient, mais votre tour viendra.

N’hésitez pas à essayer de pratiquer le ski alpin adapté avec différents équipements pour trouver celui qui vous conviendra le mieux. Personnellement, à la fin d’une journée ski, j’ai le sentiment du devoir accompli. J’ai donné mon maximum et j’ai surpassé mes limites. Je suis fière de moi, et je me dis que l’hiver n’est pas si pire après tout !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s