Joie de vivre et sports nautiques adaptés

Par Colette Jean

J’aime beaucoup être sur l’eau et pratiquer des activités nautiques. Mais cette fois-ci, je voulais en faire davantage pour ma forme physique et bondir de mon élan de bonheur et de joie profonde.

Comme je ne connaissais aucun endroit où exercer des sports nautiques adaptés, mise à part la voile adaptée, j’ai effectué des recherches sur Internet. Je suis ainsi devenue membre sur Facebook du groupe Personnes à mobilité réduite et de la page de la Fondation des sports adaptés (FSA). J’ai aussi découvert BivouaQ. Et c’est là que tout a commencé.

Je me suis d’abord inscrite en ligne et j’ai rempli le formulaire du participant de la Fondation des sports adaptés (FSA). J’ai précisé mes activités favorites et j’ai donné quelques renseignements personnels. Une fois ces étapes complétées, l’équipe de la FSA programme des activités et envoie les plages horaires afin que nous puissions choisir les moments qui nous conviennent le plus. S’il fait mauvais temps, l’activité est reportée. La FSA dispose de quelques plateaux accessibles et organise des sorties partout au Québec, comme à Bromont, Cowansville, Saint-Jean-sur-Richelieu ou encore Victoriaville.

Ma première activité fut le ski nautique à Bromont. Ils sont très bien organisés : équipements nautiques adaptés, quai hydraulique, accessoires et un personnel exceptionnel. Nous disposons d’aide pour les transferts hors de l’eau et dans l’eau. J’ai adoré cette expérience, et j’espère en refaire cet été.

Ma deuxième expérience fut la planche à pagaie (paddle board) à Cowansville. L’eau était calme au début et j’ai pu apprendre rapidement à manier la pagaie. Il est possible de rester dans son fauteuil, ou d’être directement sur la planche avec un siège rehaussé. J’ai choisi de rester dans mon fauteuil pour avoir une vue d’en haut. Pagayer en regardant au loin me donnait un sentiment de liberté et d’accomplissement personnel. Deux personnes vous accompagnent de chaque côté, pour votre sécurité. J’ai eu la chance d’en faire pendant deux heures. Je me suis donnée à fond et le lendemain, quelques muscles dont j’ignorais l’existence se sont fait sentir ! J’ai apprécié cette activité et j’aimerai la pratiquer de nouveau, assise directement sur la planche avec le dossier rehaussé, pour voir la différence.

Afin de faire plus de sorties cette année, j’ai investi dans un kayak pour avoir plus de stabilité. J’ai déjà pratiqué ce sport un été complet, ainsi que le canoë; je sais donc à quoi m’attendre.

Mon kayak est gonflable et muni de sièges à attaches, de pagaies, d’une pompe, d’appuie-pieds et même d’ancrages pour mettre des cannes à pêche. Le kayak est pratique, car je peux partir avec mon conjoint et mes amis. Nous pouvons ainsi vivre de beaux moments en pique-nique sur le bord de la plage, dans les petites baies, ou sur une île inconnue, qui sait ? Je reviendrai bientôt vous faire part de mes expériences.

Pour vos premières fois, je vous conseille d’être accompagné pour être guidé et rassuré. Ensuite, vous pourrez rêver d’être autonome et savourer la joie de ces beaux sports nautiques.

Pour terminer, je fais des démarches avec la Ville de Sherbrooke pour obtenir un quai accessible au Club nautique de la plage du parc Lucien-Blanchard. C’est un long processus, mais je vous tiendrai au courant.

Je vous souhaite un bel été, qui s’en vient à grands pas… à grands coups de pagaie !


« Nous croyons regarder la nature et c’est la nature qui nous regarde et nous imprègne. »
Christian Charrière

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s