La Pointe-au-Père, lieu d’histoire incontournable dans le Bas-Saint-Laurent

Par Sylvie Pelletier

Toute petite j’écoutais ma grand-mère maternelle me raconter l’histoire de l’Empress of Ireland. La date du 29 mai 1914 était bien gravée dans sa mémoire, elle n’avait que 10 ans lors du naufrage du navire. Elle se souvenait de certains détails, mais surtout du désespoir des habitants et des familles à la suite de cette tragédie.

J’avais effectué quelques recherches pour en connaître davantage, mais il me manquait du concret. Cet été, nous étions, mon conjoint et moi, en vacances dans cette région, nous avons donc décidé de découvrir le site historique maritime de la Pointe-au-Père.

En arrivant sur place, nous sommes impressionnés par la vue sur le majestueux fleuve Saint-Laurent. La structure immense du sous-marin Onondaga pique notre curiosité. Cette visite est très spéciale, nous avons la sensation d’être dans le vendre d’un gros dragon. Il n’est malheureusement pas accessible pour les personnes se déplaçant avec une aide à la mobilité, l’espace étant très restreint. Il est cependant possible de l’observer depuis l’extérieur. Un trottoir de bois a été aménagé et une visite en plein air interactive peut se faire à l’aide d’une tablette. Une superbe activité en famille ou avec des amis. À l’entrée de la billetterie, un documentaire est diffusé pendant l’attente, il aussi disponible au format DVD à la boutique.

Après notre balade et une collation, nous nous dirigeons vers le musée de la Mer pour l’exposition immersive accessible. Une belle découverte à faire à son rythme, divisée en quatre grandes zones.

  • L’Épave
  • La Mémoire des passagers
  • Le Naufrage
  • Le Navire

On y retrouve une superbe maquette du navire bien identifiée, une salle remplie de vestiges, une collection unique de plus de 200 objets remontés de l’épave après un long séjour au fond du fleuve témoignant de la vie de l’équipage à bord et aussi des voyageurs partant pour la grande traversée de l’Atlantique en direction du port d’attache à Liverpool. Des récits de plongée et du matériel utilisé au fil des années avant que le site soit protégé en 1999.

Pour terminer notre visite du musée, nous nous sommes installés pour le visionnement multimédia « Le dernier voyage ». Dans cette salle accessible, nous avons l’impression d’être sur le pont de L’Empress of Ireland. La projection est d’un style d’époque avec des photographies accompagnées d’une très jolie narration. Plusieurs effets sons et lumières et sensations visuelles nous font passer un moment plaisant. Une belle expérience qui nous donne le goût de faire le tour du musée à nouveau pour bien imprégner notre mémoire.

En conclusion, si vous avez la chance de visiter le Bas-Saint-Laurent, prenez le temps de respirer et de faire une pause dans cet endroit qui relate une histoire bien de chez nous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s