Sortie Vélo/Quadri en nature autour du Lac Saint-Jean

Par Colette Jean

Cette année, mon conjoint et moi souhaitions passer des vacances dans un endroit tranquille loin des téléphones et des médias pour nous reposer un peu la tête et refaire le plein d’énergie. C’est ainsi que notre choix s’est arrêté sur la région de Saint-Félicien et plus précisément au chalet DO RÉ MI. En sélectionnant ce lieu d’hébergement, nous avons pu alléger les responsabilités de mon mari. Ce chalet est en effet adapté aux personnes à mobilité réduite, et plus je peux être autonome, mieux c’est pour nous deux !

Chalet do ré mi saint Félicien, un chalet accessible et adapté aux personnes se déplaçant avec une aide à la mobilité

Côté activité, notre idée première était de faire le tour du lac Saint-Jean à vélo et moi en quadriporteur ! Oui… oui… vous avez bien lu. Avec mon quadriporteur, j’ai une autonomie de 60 km par jour, à environ 15 km/heure. Mais la faisabilité de la route ne me permettait pas de poursuivre mon chemin jour après jour… Il fallait revenir au point de départ à chaque sortie pour refaire le plein de recharge des batteries, c’est vraiment dommage.

Nous avons donc revu notre copie, et c’est ainsi que nous avons décidé de répartir nos journées en 7 étapes. Et nous en avons finalement parcouru que 3. Il y a tant à voir autour du lac, il était impossible de faire juste du vélo/quadri, comme nous l’avions prévu au départ. Nous avons donc ralenti la cadence pour mieux profiter du Lac-Saint-Jean et de ses activités.

Nous avons ainsi visité le ZOO de Saint-Félicien, le village de la culture Ilnu de la communauté de Mashteuiatsh, lieu de la Première nation des Pekuakamiulnuatsh (d’ailleurs très émus du salon de la robe rouge), le village de Val-Jalbert et de son destin.

Photo illustrant la marche La Justice pour Joyce Echaquan

Durant une promenade à vélo dans le village Ilnu un jeune homme est venu me taper dans la main. Il marchait avec un groupe de jeunes pour La Justice pour Joyce Echaquan (#JusticePourJoyce). Mon conjoint et moi avons appuyé leur démarche et nous avons été émus de cette marche solennelle.

Par la suite, nous nous sommes procuré la reliure en mémoire de ces femmes, publiée par le Comité de femmes Puakuteu.

Une autre belle journée de notre séjour a été la découverte de Roberval pour faire une des boucles de la Véloroute des bleuets en vélo/quadri. La marina est superbe et très accueillante, et accessible aux personnes en fauteuil roulant. On peut même y déguster la meilleure crème glacée de toute la région. Christine, la propriétaire du chalet, me l’avait chaudement recommandée.

Cette Véloroute fut pour nous un moment historique. Selon ma connaissance, c’est la première fois au Québec qu’une personne handicapée embarque sur un circuit vélo avec une autre personne à vélo « de façon conventionnelle ». Nous étions tous les deux partis à l’aventure, pour une balade inclusive et de partage avec les autres cyclistes de la région.

Côté technique, pour voyager en quadriporteur sur une piste cyclable, il suffit d’observer les mêmes règles qu’un cycliste. Il faut également se protéger, s’équiper de miroirs et être visible. Après, c’est à vous de savourer le moment présent avec votre partenaire de vélo.

Notre séjour au Chalet Do Ré Mi a été merveilleux et le beau temps nous a accompagné tout du long. Nos soirées se déroulaient au bord du feu, les regards tournés sur le Lac-Saint-Jean vers Péribonka situé de l’autre bord du lac.

Avec à la main un bon verre de vin, une bière, une guitare et le chant d’un plongeon huard. Je ne pouvais espérer plus. Merci la vie. Merci Christine de nous avoir fait découvrir ton extraordinaire chalet et ta belle région. Cette visite a laissé un précédent : explorer plus de sentiers cyclables au Québec. Nous y retournerons assurément ! Cette fois-ci, à nous la Route des bleuets.


Si vous souhaitez me suivre dans mes aventures, je ferai prochainement un blogue sur mon profil Facebook pour vous montrer comment nous parcourons les sentiers au Québec. À ce jour, nous avons fait quelques tronçons au Lac-Saint-Jean, La Montérégiade, L’Estriade, la Montagnarde, Sherbrooke/North Hatley, Sherbrooke/Windsor, Magog, Saint-François. Nous espérons pouvoir faire encore quelques sorties avant l’arrivée de l’hiver. Je parie que l’automne sera extraordinaire avec les beaux coloris.

Un commentaire

  1. Bonjour Mme Jean,
    Votre récit me parle beaucoup et je suivrai assurément votre blogue sur les sentiers du Québec que vous avez fait en quadriporteur. Pouvoir utiliser les pistes cyclables avec le quadriporteur, quelle belle aventure à faire avec son conjoint. J’utilise moi-même un quadriporteur dans mes déplacements depuis à peine un an, constater les diverses options qui s’offrent à nous me dynamise.
    Merci beaucoup!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s