Vacances mémorables à Riviera Maya

DSCN0464

Par Stéphane Paquet

J’ai eu un accident de la route en août 2010 qui m’a laissé paraplégique. Je suis quelqu’un qui aime bouger. Je faisais de la motoneige, de la raquette, du ski alpin, de la randonnée pédestre, du kayak et j’aimais voyager; donc pour moi, c’était impensable que je reste à la maison et que je ne fasse plus aucune activité, surtout que j’étais nouveau papa. J’ai fait beaucoup d’activités au Québec, mais là j’avais le goût d’essayer autre chose : un voyage à l’étranger, ce qui représente un gros défi pour moi. J’avais beaucoup de questions et de craintes, alors j’ai téléphoné à Kéroul qui m’a recommandé une liste d’agents de voyage formés qui connaissent nos besoins et les endroits adaptés ou accessibles pour nous. J’ai choisi Bérangère Campion de www.Jaimonvoyage.com. Celle-ci m’a montré plusieurs endroits et on a choisi d’aller à Riviera Maya, au Mexique, au Barcelo Maya Colonial avec un transport aérien par Air Transat.

Arrivés à l’aéroport de Montréal, à ma grande surprise, nous avons une priorité partout, pas de file d’attente et on embarque en premier, mais on débarque en dernier à destination. Mais comment j’allais embarquer dans l’avion? Air Transat possède une chaise roulante spécialement conçue pour passer dans les allées étroites de l’avion, j’ai donc transféré sur cette chaise et regardé le personnel s’éloigner avec mon propre fauteuil roulant; soit dit en passant, ce dernier est très bien identifié par la compagnie aérienne, mais j’avais quand même une crainte de ne pas le retrouver, une fois arrivé au Mexique. Évidemment, les sièges dans l’avion sont étroits mais plutôt confortables, même en classe économique. Par contre, les toilettes ne sont pas accessibles; donc il fallait prévoir des sacs à cathéter intégré. Dans l’avion, le service était remarquable, les hôtesses très attentives aux besoins des personnes à mobilité réduite.

Lorsque je suis arrivé à l’aéroport de Cancun, j’avais hâte de revoir mon fauteuil roulant. Aussitôt débarqué de l’avion, mon fauteuil était là, j’étais soulagé. Le service à l’aéroport est impeccable. Dès la sortie de l’avion, nous avons été pris en charge par un préposé mexicain, qui m’a poussé (il ne voulait pas que je me propulse moi-même). Il nous a conduit directement à nos bagages, puis aux douanes, et ce, en passant devant tout le monde; encore là, pas de file d’attente. Il nous a conduits jusqu’à notre taxi adapté, que l’agence de voyage avait réservé avant notre départ. Notre hôtel est à 75 km de l’aéroport de Cancun, donc on a dû débourser 320 $ canadiens aller-retour. Par contre, à la sortie de l’aéroport, il y a beaucoup de chauffeurs de taxi qui nous abordent, chez qui nous aurions pu avoir un meilleur prix, mais comme c’est notre premier voyage, nous avons joué «safe».

Une fois à notre hôtel, aucune marche devant, tout est de plain-pied et avec un très bon service. La chambre est grande, nous n’avons pas pris de chambre de luxe, seulement une chambre adaptée. Cadre de porte large, grande salle de bain avec douche en céramique sans seuil, lavabo accessible, miroir incliné, toilette haute et barres d’appuis dans la douche et la toilette. Par contre, il n’y avait pas de banc dans la douche mais heureusement, j’avais apporté le mien!

20150217_074454

20150217_074524

Nous avions tous hâte de voir l’emplacement et si je pouvais me promener partout sur le site. Rendu à la piscine, j’ai remarqué qu’il y avait une descente où j’aurais pu descendre dans l’eau avec mon fauteuil hippocampe, mais je voulais emporter le strict minimum. Il y avait aussi des marches très larges, j’ai donc transféré au sol avec l’aide de ma conjointe, pour ensuite accéder à la piscine par les marches. Quel bonheur de se baigner avec sa fille alors que toutes les raideurs du corps disparaissent. Il y avait aussi une piscine pour enfant avec des glissades et des jeux.

DSCN0339

Pour ce qui est de l’accessibilité à la plage, tout est parfait! L’accès à l’eau est facile, j’avais mis des roues plus large style BMX avec ma free wheel. Quel bonheur de s’allonger sur une chaise longue, cela faisait 5 ans que je n’avais pas fait cela. Pour la baignade, j’ai transféré au sol très près de l’eau. Que c’est agréable de se baigner dans la mer, je me remémorais de bons souvenirs de mes voyages antérieurs. Mais, à ce moment-là, je n’avais pas de sable plein le costume, car il y a des vagues à Riviera Maya. Pour la remontée, j’ai transféré à l’aide de ma conjointe sur une chaise longue puis dans mon fauteuil, car, dans mon cas, en plus de la paraplégie, j’ai un bras moins fonctionnel.

DSCN0692

Le complexe Barcélo de Riviera Maya comprend 5 hôtels côte à côte, dont 4 accessibles à tous, le 5e étant privé. Il y a une grande promenade sur le bord de l’eau, parfois en ciment, parfois en pavé uni, le tout totalement accessible. Il y a parfois des raccourcis entre les hôtels qui ont une ou deux marches par contre. Adjacent à l’hôtel, il y a un centre commercial qui relie deux hôtels, tout y est accessible.

P1020662

Tous les restaurants ainsi que les buffets sont accessibles, (nous avions droit à tous les restaurants à la carte et buffet des 4 hôtels), sauf pour les salles de toilettes où, dans certains restaurants, j’ai dû sortir dans le hall. La nourriture était très bonne mais le menu enfant était pareil dans tous les restaurants à la carte. Le personnel de l’hôtel était très serviable et souriant. Nous n’avons pas fait d’excursions car ma fille a 4 ans et c’était moins intéressant pour elle. Il y avait quelques excursions accesibles, soit des ruines maya : Tulum, Chichén Itzà; un cénote maya, Ek’ Balam, pour ne nommer que ceux là. Le gros problème pour la majorité des excursions, c’est la place pour le fauteuil roulant dans les fourgonnettes qui n’est pas suffisamment large pour un fauteuil à cadre rigide; il est préférable d’avoir un fauteuil pliant. L’hôtel dispose d’un fauteuil pliant semblable à ceux des hôpitaux, donc pas très confortable et difficile à propulser. Mon séjour à l’hôtel Barcelo a été extraordinaire et les Mexicains sont très accueillants.

P1020721

En résumé, je suis très satisfait de mon expérience de voyage à l’étranger. Premièrement, du fait que Air Transat offre un excellent service aux personnes à mobilité réduite, et deuxièmement grâce à l’excellent travail de mon agente de voyage qui m’a donné de précieux conseils. Même si je suis loin d’être bilingue, je me suis débrouillé, on finit toujours par se faire comprendre, les employés parlent tous l’anglais et l’espagnol. J’avais beaucoup de crainte face à l’accessibilité des lieux, mais il y a toujours moyen de s’arranger et il y a toujours une âme charitable pour t’aider. Même si la vie nous a écorchés un peu, il faut ne jamais cesser de rêver et se dire que tout est possible. Il s’agit juste de foncer, même si ça prend plus de temps et quelques détours. J’espère vous avoir donné le goût de voyager!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s