Être reine dans les grands musées de Paris

par Manon Beaudet

Il n’y a pas d’âge pour découvrir le voyage ! Manon Beaudet parcourt​ le monde depuis ses 60 ans avec un petit coup de pouce : son déambulateur. Elle vous partage ici son expérience à Paris.

Après-midi sur le PontNeuf

Être reine dans les grands musées de Paris ? Rien de moins! C’est possible grâce à votre carte de PMR (personne à mobilité réduite). D’emblée, on vous offre la gratuité à vous et à votre accompagnateur. Votre carte est aussi un coupe-file automatique : pas d’attente pour entrer au Musée du Louvre et voir la Joconde, pas d’attente non plus pour visiter le musée d’Orsay afin d’admirer les toiles des impressionnistes !

 Pour des conditions gagnantes, il faut au préalable :

  1. Réserver un hôtel ou un appartement près de la Seine, à « distance de marche » des grands musées (par exemple : Le Musée du Louvre ou le musée d’Orsay) ;
  2. Avoir une carte valide de personne à mobilité réduite (PMR) ;
  3. Idéalement, choisir une période d’accalmie sociale…

Choisir un hébergement

Sur le site de la revue Kéroul, il existe une liste d’agents de voyages formés, attentifs et sensibilisés aux besoins des voyageurs à mobilité réduite.

Vous pouvez aussi consulter les liens voyage.

Si vous êtes plus familier avec les voyages, vous pouvez vous-même réserver un appartement avec Airbnb où vous indiquerez vos exigences : appartement adapté, ascenseur, quartier, etc.

À Paris, je privilégie un Aparthôtel près des musées. Nous logions aux Citadines St-Germain-des-Prés, où il y a quelques chambres adaptées avec accompagnement.

C’est un peu plus cher, mais vous pouvez économiser sur les repas et les transports. Une cuisinette bien équipée rend le séjour convivial. Le matin, vous prenez votre petit-déjeuner dans votre appartement et le soir, vous relaxez en dégustant un repas tout préparé, du traiteur ou du marchand, dans la quiétude de votre « foyer » après une magnifique journée de tourisme. Il est même possible d’aller faire une sieste en après-midi entre deux musées.

L’un des avantages de choisir un hébergement près des musées, c’est que vous pouvez vous y rendre sans utiliser les transports en commun.

Le site Handiplanet (handiplanet.com) qui recense les principales destinations de voyage, dont Paris, regorge d’évaluations sur l’accessibilité des activités, des hôtels, du système de transport, etc. Vous trouverez des commentaires d’usagers et la cotation en pourcentage sur l’accessibilité. On peut affiner la recherche en fonction du type de notre handicap.


L’accessibilité des musées français

Manon Beaudet devant la pyramide de verre du Louvre
Cour intérieure du Louvre en soirée 

Le Musée du Louvre est 100 % accessible, il offre la gratuité pour toute PMR ainsi qu’à son accompagnateur. En prime, vous avez une priorité « coupe-file », ce qui n’est pas à dédaigner ! C’est comme cela que je me suis retrouvée à quelques centimètres de la célèbre peinture de La Joconde passant devant près de deux cents personnes qui attendaient leur tour. Ce fut un moment d’extase ! Frissons garantis pour l’amatrice de peintures que je suis. C’est ce moment privilégié qui m’a inspiré le titre de l’article: Être une reine dans les grands musées de Paris !

Manon Beaudet devant la Joconde
Moment de grâce : la Joconde vue de près !

L’accueil froid des Parisiens, mythe ou réalité?

Malgré ce que vous avez entendu, les Parisiens sont d’une grande courtoisie et ils craquent pour notre accent québécois. Quel bonheur d’entendre à tout moment : « Mais vous êtes Québécois ! J’adore votre accent ! Je suis allé au Québec, vous êtes un peuple si gentil et accueillant ! »

En général, les Parisiens sont accueillants. Un seul bémol et étrange paradoxe : les fonctionnaires de l’Office du tourisme de Paris ! Je leur ai décerné le prix citron de mon passage à la fin octobre 2019.


Le transport en France

Les métros parisiens sont à éviter (très peu de stations adaptées et beaucoup d’escaliers). Les bus urbains sont de bons choix, car plusieurs ont une plateforme qui s’abaisse pour faciliter la montée. De plus, il y a un espace désigné qui est scrupuleusement respecté et cédé au besoin avec le sourire.

Les taxis sont utiles, mais relativement dispendieux : le trajet de l’aéroport Charles-de-Gaulle à notre hôtel a coûté 55 € soit environ 80 $. Les déplacements avec les valises sont grandement facilités en utilisant ce moyen de transport.

Si vous souhaitez sortir de la région parisienne, le Réseau express régional d’Île-de-France, communément appelé le RER, est en général très bien adapté (espaces aménagés et réservés aux PMR). Nous l’avons expérimenté sur la Côte d’Azur et ce fut un moyen de transport idéal pour voyager d’une ville à l’autre.

Quant au TGV, ouf ! Demandez au moins 48 heures à l’avance le service d’accompagnement (pas 47 heures, car on refusera votre demande !). Ce train à grande vitesse possède des allées étroites et le temps accordé pour l’installation est de courte durée. Avec l’Accès Plus, vous contournez ces difficultés. Imaginez-vous coincé dans l’allée à cause du déambulateur, bloquant l’entrée aux autres passagers en même temps que se fait entendre le signal de départ ! Ouch ! Bien, cela m’est arrivé !

L’Accès Plus est un service gratuit permettant de bénéficier d’un service d’assistance pour embarquer et débarquer du train. On vous conduit à votre wagon, puis à votre siège. On range votre valise et on s’occupe de votre aide à la mobilité (s’il y a lieu). Vous bénéficiez de tout le temps nécessaire pour être confortablement installé et vous partez tranquille pour votre périple dans un train silencieux qui roule parfois jusqu’à 320 km/heure sans que vous ayez le moindre malaise. En plus d’être un moyen de transport à grande vitesse, c’est une expérience mémorable.

Pour le voyage du retour, dans le TGV, nous avions la chance d’avoir des « places familiales » (4 sièges face à face, séparés par une table). C’est une option confortable pour prendre un repas durant les longs trajets. Il y a une cantine à bord, mais vous pouvez aussi apporter votre lunch.

Demandez à votre agent de voyages formé par Kéroul de planifier vos déplacements, cela fait une grande différence et le niveau de stress est passablement diminué.


Mes bons trucs

  • Le quartier St-Germain-des-Prés est idéal pour visiter le Musée du Louvre ou le musée d’Orsay et beaucoup d’autres musées à distance de marche.
  • Il existe des repas tout préparés chez de nombreux traiteurs ou restaurateurs ainsi que dans les marchés d’alimentation. Les plats Fleury Michon sont délicieux et économiques.
  • La veille de notre départ de Paris, nous avons dormi à l’Hôtel Ibis, à 2 min à pied de l’aéroport Charles-de-Gaulle. Un souci de moins, aucun risque de manquer notre avion à cause d’une grève des taxis ou d’un embouteillage monstre.
  • L’Accès Plus pour le TGV est essentiel à votre quiétude dans le transport longue durée.
  • Consultez la liste de tous les musées parisiens où l’on vous offre la gratuité et le coupe-fil. Pour les grandes expositions, réservez vos billets (deux billets PMR, si vous êtes accompagné. C’est gratuit et cela vous assure une entrée.)

On ne se lasse jamais de voir Paris et ses musées et d’être reçue comme si nous étions une reine ! Être une reine, oui, et sans se faire couper la tête comme Marie-Antoinette !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s